10 décembre 2011


pleine lune -
mon ombre
m'ouvre la porte


***

entre mes baskets
une feuille de cerisier
rouge


***

tiroir à miettes
du grille-pain -
un moustique séché


***

"porte condamnée"
qu'a-t-elle fait
pour en arriver là ?


***

lumière brumeuse
des réverbères - un chat assis
au milieu de la rue


***

d'un samedi à l'autre
d'autres feuilles jaunes
dans les bambous


***

ultimes gouttes ...
le clodo remet la bouteille
dans la poubelle


***

ratissant
les feuilles du jardin
- un coup de vent

2 commentaires:

Marcel Peltier a dit…

Ma préférence va au haïku avec la feuille de cerisier : ce détail, inutile en apparence, colore (double sens) ton haïku spontané. Amitiés.

Jeanmi a dit…

En voici un autre:
Non pas là
Oui là
Merci !