30 janvier 2010


trottoir du centre ville -
le sapin sans épines
n'espère rien de l'aube


***

début de dégel -
une pellicule d'eau
sur la glace du canal


***

fin de rhume -
un fond de rhum
dans mon infusion


***

embouteillage
au même endroit qu'hier
un vol de mouettes


***

matin de grand froid -
une goutte de sang
sur la pomme d'Adam


***

le trot des chevaux
s'éloigne - l'empreinte
de leur odeur


***

quelques pas
dans la nuit glacée -
la vapeur de mes mots


***

duvet bien à plat
et couverture pliée -
son coin de porte au carré

1 commentaire:

Mop a dit…

Merci pour ces beaux haïkus.