10 février 2008


vent de Chandeleur ~
la pointe d'une jonquille
dans l'herbe en mouvement


***


cliquetis de clés ~
la pleine lune multiplie
les ombres


***


mercredi des Cendres ~
une fille en pull rouge
traverse la Grand'Place


***


matin de février ~
le cri d'un merle
dans le café qui passe


***


matin d'encombrants ~
le vieux frigo recouvert
de gelée blanche


***


nuit de gel ~
regarder les étoiles
... sans respirer


***


ciel voilé ~
les cheminées bleu azur
de la station d'épuration


***


berge au soleil ~
un bec émerge
d'une boule de plumes


***


soleil couchant ~
dans l'allée de cerisiers
deux tas de copeaux

4 commentaires:

gus lebrillet a dit…

j'aime vos haïkus parce qu'ils sont vécus profondément et sincèrement. Avec ceux de Philippe
Quinta et dominique Chipot ce sont les plus vrais que j'aie lus jusque maintenant. Je m'y mets un peu beaucoup passionnément...

Damien Gabriels a dit…

Merci pour ce commentaire très aimable et ce rapprochement avec 2 auteurs que j'apprécie aussi beaucoup. Bons débuts dans le haïku, et attention au virus ...

Hélène Leclerc a dit…

Encore une fois, c'est une belle série de haïkus que tu nous offres! Mon coup de coeur va pour:

cliquetis de clés ~
la pleine lune multiplie
les ombres

Superbe!

Hélène

Vincent a dit…

Une très belle série en effet. Apparemment je ne suis pas le seul à priser particulièrement tes haiku, ainsi que ceux de Philippe Quinta et de Dominique Chipot. Je rajouterai André Cayrel, neko et Dominique Champollion qui sont parmi ceux que j'apprécie le plus. J'aime en particulier le haiku du frigo.